Porter son bébé : le Meï-tai Daïcaling.

Nous avions déjà abordé le sujet du portage dans un premier billet que j’avais consacré à l’Ergobaby. Souvenez-vous… C’était le premier porte bébé que nous avions choisi, et que l’on nous avait offert pour la naissance de Bébéchou! Ergobaby testé et approuvé, nous avons voulu pousser la chose un peu plus loin, en testant un mode de portage semblable mais tout de même un peu différent : le meï-tai.

Meï-tai, kézako?!

Il s’agit, encore une fois, d’un porte bébé physio… mais d’inspiration chinoise! ;) Le principe est simple, il se compose d’un tablier de tissu et de quatre lanières. Ensuite, les modèles varient : bretelles larges, bretelles rembourrées, ceinture ventrale à clips ou à nouer…

Nous avons ce modèle là : le meï-tai Daïcaling. Bretelles rembourrées et ceinture ventrale dotée de clips!

(Après réfléxion, et quelques recherches plus poussées, j’aurais peut être préféré un modèle avec des bretelles plus larges, mais n’ayant testé que celui-ci, je ne peux pas vraiment en être sûre (comment ça, ce que je viens de dire ne sert à rien? ^^)).

Capture d’écran 2013-04-03 à 11.51.12

Nous avons le meï-tai depuis peu, et l’avons donc beaucoup moins testé que l’Ergobaby. Je ne sais donc pas si mes deux avis seront bien comparables, mais SOIT.

Tout d’abord, avec ce mei tai, on porte bébé à partir de 4/5 mois et jusqu’à ses 3 ans (d’environ 6 à 15 kg).

Ce que j’aime chez ce porte bébé asiatique, c’est le fait qu’il soit assez compact. Uniquement composé de tissu, et de boucles très légères, il se plie très facilement et se glisse un peu partout. Le tissu est très beau et de très bonne qualité et les couleurs proposées sur le site sont vraiment superbes. Il y en a pour tous les goûts: du sobre, du funky, du masculin ou du girly… de quoi se faire plaisir! Nous avons le coloris titane, puisque nous sommes tous les deux, le papa et moi porteurs, et que cette couleur s’accordera à toutes nos tenues, été comme hiver (fashion victimes un jour, fashion victimes toujours!).

photo 2

Côté installation, encore une fois tout se fait très facilement et simplement. On clipse le porte bébé sous le ventre, on place bébé en position grenouille (la fameuse!) contre soi avant de remonter le tablier, on croise les bretelles dans le dos, et hop on revient faire un gros noeud sous les fesses de bébé. Le fait que ce soit un noeud qui « finalise » l’installation permet d’ajuster et de serrer le porte bébé bien plus précisément qu’un porte bébé classique ou Ergo.

La première fois que je l’ai utilisé, il me semble l’avoir mal installé… Ceinture et bébé trop « bas » comme vous pouvez le voir…

IMG_0451

Mais depuis… je me suis améliorée! Grâce à Papachou et à cette petite vidéo youtube qui explique très bien comment installer bébé dans le meï-tai.

IMG_0095 copie
IMG_0103 copie

Un autre avantage du meï-tai est de pouvoir ajuster parfaitement les réglages, afin de s’adapter au mieux à la morphologie du bébé et du porteur. On retrouve une certaine proximité avec son enfant, que l’on a pas forcément avec un porte bébé physio « préformé ».

Câlins à gogo… !!

IMG_0108 copie

IMG_0114 copie

Comme vous pouvez le voir sur les 2 photos ci-dessus, j’ai pu passer les bras de Bébéchou au dessus du tablier, ce que je n’avais jamais fait avec l’Ergo, et il a adoré. Pouvoir être plus libre de ses mouvements, regarder à droite & à gauche… (et moi, je m’amuse à éviter les coups de boule)(chouette jeu!).

IMG_0096

{Un réglage permet même de régler la hauteur du tablier, top!}

Le meï-tai Daïcaling dispose également d’une têtière (rembourrée) qui remonte assez haut dans le dos de l’enfant, et permet un bon soutien de sa tête; très pratique à l’heure de la sieste (non négligeable)(believe me).

IMG_0099 copie

[Du côté des moins, j’ai trouvé les bretelles un peu trop étroites et rigides. Cependant, j’imagine qu’elles s’assoupliront avec le temps. Ça allait déjà mieux aujourd’hui, d’ailleurs! Problème (presque) réglé, donc…]

IMG_0112 copie

{Effectivement…mon short n’est pas repassé #pastaper}

Bébéchou n’a pas encore pu profiter de nombreuses heures de meï-tai comme c’est le cas avec l’ergo, mais je crois qu’il s’y sent bien, et à l’aise. Pour le moment il n’a pas encore dormi tout contre moi, mais ça c’est sûrement dû à un petit bonhomme bien trop curieux qui est bien trop occuper à admirer le paysage pour dormir (ben oui, quoi!!).

IMG_0097

{Assise bien confortable…}

__________

Le meï-tai Daïcaling provient de la boutique Ling Ling d’Amour, que je conseille! Pour la petite histoire, sa créatrice, Elodie, une maman expatriée en Chine, s’est prise de passion pour le portage à la naissance de sa fille, en 2009, et en a donc fait son métier !

Le meï-tai est donc “made in China”, OUI, mais dans le respect des conditions éthiques : pas de travail des enfants, pas de travail forcé ou obligatoire, des horaires et un salaire corrects pour des ouvriers œuvrant dans un environnement convenable :)

Un petit lien pour la route, hop!

logo-lingling

Produit offert par la marque; mille mercis à Elodie pour sa gentillesse et disponibilité.

Publicités

Me laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s