Chroniques de diversification #1

Quand Bébéchou a fêté ses 4 mois (oui, 4 mois, ça se fête, attends faut pas déconner!), il a grandi d’un coup. Non je ne suis pas folle. Si tu es déjà parent, tu sais bien de quoi je parle, ces périodes où, d’une minute à l’autre, du jour au lendemain, ton bébé devient un autre bébé (ou presque).

Du jour au lendemain, il a donc commencé à loucher sur nos assiettes aux heures des repas. Loucher, puis… baver. Non, là j’exagère, mais c’était l’impression qu’il donnait : comme une trèèèès forte envie de plonger dans nos assiettes de pâtes (oui, quand on est jeunes parents on mange des pâtes parce qu’on a plus le temps de faire autre chose! ha!).

Nous avons donc décidé d’en parler à notre pédiatre dès le rendez-vous suivant (qui tombait à pic, puisqu’il était programmé aux 4 mois et demi de Bébéchou), puis c’était parti : nous allions pouvoir commencer à le diversifier.

Premier pot

A première vue, ce mot fait peur. Diversifier. Mouais, ils auraient pu dire *puréifier ou *compotifier, c’est plus cool (non?)(bon, ok, non…). Nous avions pour seule indication de commencer à ses 5 mois. Et tout un programme nous attendait. Un vrai mode d’emploi, tout nous était expliqué sur une petite feuille qu’il nous faudrait suivre à la lettre, en bons parents qui se respectent.

Bien sûr, c’est ce que nous avons fait.

A ce propos, je me suis rendue compte que chaque pédiatre adopte un mode opératoire différent en ce qui concerne l’introduction des fruits & légumes chez le bébé. Ils se contredisent TOUS ! C’est impressionnant, et un peu affolant, même.

Premiere compote

Deux semaines avant ses 5 mois, nous avons décidé d’introduire les céréales dans le biberon du soir. Le simple lait ne suffisait plus à le caler pour ses nuits, et ça nous a été bénéfique, à tous les 3, puisque depuis, plus aucun réveil la nuit, ni même tôt le matin (pas avant 8h, quoi :))(pas taper)(suis gentille en vrai). Une semaine avant ses 5 mois, nous avons décidé de commencer les choses sérieuses. C’en était trop, on voulait lui faire goûter nos premières compotes et purées maison!

La première cuillère de Bébéchou aura été une cuillère de… carotte! Classique! Evidemment, il n’en a pas vraiment voulu. Mais très vite, il a pris le pli, et a compris le fonctionnement d’une cuillère, puis 2, puis 3, puis 15. Nous avons introduit chaque légume un par un (un nouveau légume par jour) comme conseillé par la pédiatre. Nous n’avons pas attendu avant d’introduire les fruits, puisque nous avons introduit les compotes le même premier jour que pour la carotte. Ce fut un goûter à la pomme, puis le lendemain, à la poire, puis à la banane, etc, etc, etc.

Compote

Dès lors que Bébéchou eut bien pigé le fonctionnement du bidule (faut suivre!), il engloutissait ses demi-pots, puis très rapidement ses petits pots entiers, à la vitesse de l’éclair. Un vrai gourmand, pour notre plus grand plaisir!

Puis les ennuis ont commencé… il a tout doucement commencé à devenir capricieux au moment du repas. A refuser de manger, à pleurer, faire de la comédie, faire le rigolo, bref TOUT SAUF manger. Il nous fallait user de stratèges pour lui faire avaler ses 150 à 200gr de purée. Tu me vois avec le petit pot de compote à lui dire « tu veux ça, tu veux ça??? » pour qu’il ouvre grand la bouche (pas folle la guêpe!) et que je lui enfourne la cuillère mouahahaha. Le pire c’est qu’il mangeait, et finissait – la plupart du temps – son assiette. Vas comprendre…

Carnage

Heureusement que cette période a quasiment collé avec l’introduction de la viande (blanche) dans ses purées, ainsi que des yaourts au goûter pour remplacer le lait (oui, monsieur avait également décidé de bouder ses biberons en journées) ce qui nous a plutôt pas mal arrangé sur ce coup là, puisque depuis, il mange de nouveau avec envie!

Je n’ai toujours pas vraiment saisi pourquoi il est passé par là. Lassitude? Peut-être. Bref, le principal est qu’il en soit sorti aujourd’hui. Cependant, même s’il ne fait plus de cinéma pour manger, ses goûts s’affirment, et quand monsieur a décidé que non il ne mangerait pas de yaourt nature, alors non, il n’en mange pas. La bouche reste bien fermée, et même en tentant de le faire rire, le sourire reste figé. HA MALIN LE LUTIN.

Roi du yaourt !

Nous avons depuis quelques semaines introduit les boudoirs bébés ainsi des morceaux de fruits… mais ça, je vous en parlerai dans un prochain épisode…

Et chez vous, ça s’est passé comment la diversification? Dites moi tout !

Publicités

9 réflexions sur “Chroniques de diversification #1

  1. Tout ceci me semble tellement obscur… tout ce que je sais c’est qu’il ne faut pas leur donner un big mac entier au début (j’ai bon?).
    Plus sérieusement, c’est vrai qu’aucun pédiatre ne dit la même chose, et pour l’instant je n’ai aucune idée de la marche à suivre pour la diversification, c’est un peu déroutant comme étape je trouve… mais j’ai le temps!!

  2. Diversification à 4 mois et 10 jours pour ma puce, elle a tout de suite compris le principe de la cuillère lol

    Par contre, introduction plus lente pour que ton babychou : 3 jours d’un légume, puis 3 jours d’un autre… Pour les compotes, introduites après 15 jours de légumes et jamais avec un nouveau légume (pour détecter une éventuelle allergie)

    Introduction des protéines à 6 mois (viande, oeuf, poisson) ainsi que des morceaux de pain, biscuits et gâteaux fait maison qu’elle suçotait allègrement ^^

    Pas de refus, au contraire, c’était (et c’est toujours) une bonne mangeuse. Depuis ses 8 mois, elle mange des petits morceaux fondants et depuis ses 9 mois environ, elle mange les mêmes repas que nous (à quelques exceptions près)

    Elle va faire 1 an le 1er avril et c’est un vrai plaisir au moment des repas : samedi elle a même pris son premier menu enfant chez « Flunch », elle a adoré ^^

  3. Alors moi la diversification je l’ai faite à l’instinct… J’ai pas eu envie d’écouter les élucubrations contradictoires des pédiatres/médecins/puéricultrices… Et tout s’est très bien passé :) et j’ai surtout de la chance parce qu’elle mange tout par contre mon gros problème c’est de la faire s’asseoir :/

  4. J’ai commencé à 6 mois pour ma fille mais je pense commencer à 5 mois pour mon fils (la semaine prochaine donc) car il s’enfile 4 biberons de 240ml par jour! Je ferai à l’instinct, comme à l’époque, et l’envie de goûter de nouvelles choses nous aussi (qui connaissait le panais il y a 10 ans??).
    Tu verras qu’il y aura des étapes, des moments où il ne mangera rien et d’autre où il pleurera à la fin de sa purée, des moments où il ne voudra plus de tes purées maison et se jettera sur les purées du commerce (extrêmement frustrant), il commencera aussi à avoir ses goûts, c’est une période très sympa (enfin sauf pour les vêtements et les murs qu’on nettoie à chaque repas).
    D’ailleurs ta première chaise haute est bizarre, on dirait qu’il ne peut pas sortir les bras ?

  5. Pingback: Chroniques de diversification #2 : le grignoteur ★ Cadeau ★ | Chamallows&Co.

  6. j’ai commencé la diversification à 4 mois et demi et mon glouton à compris très vite que quand on plonge le long truc vert (la cuillère) dans le truc rond (l’assiette) ça va à la bouche, tout ce que je lui ai préparé il adore (même le poireaux à mon grand desespoir j’ai horreur de ça), j’ai commencé les boudoirs à ses 6mois, j’ai jamais eu de grosse frayeur il laissait fondre, ne les finissait pas toujours au début et j’ai acheté un grignoteur peu aprés et j’ai commencé par y mettre des morceaux de bananes, il les suçotait s’en mettait partout, aujourd’hui encore il deviens tout fou quand il voit que je le sort, j’ai introduit la viande et le poisson à 7mois,aujourd’hui il a 9mois (bouhhhhhhh il est où mon petit bébé) et mange des petites pâtes, du riz, de la semoule, du pain bref de tout! mais depuis 2jours il fait des « prrrrrrrrrrrrrrrrrr » pendant les repas, et donc je m’en prend plein la gu…le visage, les lunettes bref un vrai bonheur, on a beau lui dire non, d’arrêter etc , il nous regarde en se marrant donc ça promet pour la suite! mais sinon c’est un vrai petit gourmand (je ne sais pas de qui il tien..) et quand on a le malheur de manger et qu’il est assis à côté de nous il se jette pratiquement sur nous, pour piquer le precieux ^^ il porte bien son surnom de mini Karadoc!

  7. ben pour moi c’est un peu loin ma fille a 4 ans et mange tout comme moi. La mon petit crapaud a 4 mois et je pense commencé dans un petit mois mais en vue des risque d’allergie j’ai beaucoup de craintes je me souviens que pour ma fille j’avais commencé par les fruit et non par les légumes car le sucré est plus facile (d’après mon médecin) je verrais bien comment tout cela se passe.

  8. Pingback: Il était une fois… le NutriBaby de Babymoov! | Chamallows&Co.

Me laisser un petit mot

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s